La Business Intelligence self-service

Les outils de Business Intelligence (BI) traditionnels qui étaient populaires ces dernières années nécessitaient bien souvent des spécialistes, non seulement pour leur intégration et leur utilisation mais aussi pour l’interprétation des données et les conclusions qui en résultaient.

Ces outils et leur complexité d’utilisation sans accompagnement par des spécialistes conduisent bien souvent à mettre l’accent sur des données dont l’entreprise n’a pas besoin. Cela entraîne une mauvaise interprétation des résultats avec dans la plupart des cas, une série d’indicateurs «prédéfinis» au lieu d’une collecte et d’une interprétation spécifique aux dimensions d’une entreprise.

Parmi les nouveaux outils de BI, une autre forme de services ou de solutions arrive sur le marché : celle de la BI en self-service et de la démocratisation des données.

La BI en self-service (également nommée informatique décisionnelle en libre-service) est une approche de l’analytique qui permet aux utilisateurs métier d’accéder aux données de l’entreprise et de les exploiter sans aucune expérience en analyse statistique, informatique décisionnelle ou data mining. Cette approche leur permet donc de personnaliser des rapports en fonction de leurs propres besoins, plutôt que de se fier uniquement aux données et aux rapports prédéfinis disponibles dans les solutions de multinationales généralistes actuelles.

Les principaux logiciels de BI en libre-service sont utilisés par des personnes qui ne maîtrisent pas la l’analyse décisionnelle, il est donc impératif que l’ interface utilisateur de ces solutions soit intuitive et ergonomique, avec un tableau de bord synthétique et une navigation conviviale.

Pourquoi s’orienter vers une solution en libre service ?

Les outils d’analyse en libre-service peuvent aider les entreprises à faire face au manque de professionnels qualifiés en analyse de données, cependant une bonne gouvernance des données est essentielle. Par exemple, si plusieurs utilisateurs créent leurs propres indicateurs et tableaux de bord, la démocratisation des données internes à l’entreprise risque d’entraîner un chaos analytique.

En l’absence d’une autorité garantissant cette gouvernance, les utilisateurs professionnels peuvent effectuer des erreurs dans leurs propres indicateurs et en tirer des conclusions erronées. Les privilèges nécessaires pour accéder aux données protégées et les conditions de maintien de la qualité, de la sécurité et de la confidentialité des données doivent également être pris en compte dans cette gouvernance.

Afin d’éviter cela, il est primordiale que le service informatique interne soit impliqué dans cette démarche.

L’avenir de la Business Intelligence traditionnelle face au libre-service ?

Même si la BI traditionnelle et la BI libre-service continueront à coexister, l’augmentation constante de la volumétrie des données et l’accélération croissante des besoins métier amèneront les utilisateurs finaux à réaliser eux-mêmes une part plus importante en analyse de données. De bonnes solutions de BI en libre-service permettront donc aux utilisateurs de se concentrer sur leurs métiers sans avoir besoin de solliciter et d’attendre le personnel informatique spécialisé pour les aider à élaborer et obtenir les indicateurs dont ils ont besoin.